SALVANTOR: - Libros para Kindle - Buscar libros:

L'affaire Clonegate. Don Juan et les autres (French Edition)

Autor: Lucia Verona
Ranking en Amazon: #0 (ayer: #0)
Páginas: 70

Descripción:
L'auteur nous assure:
« Ce roman-document est une reconstitution fidèle, bien que pas tout à fait exhaustive, des quelques événements du passé-présent-futur, tentant d?expliquer certaines évolutions dont le sens est resté et demeure encore en grande partie obscur. Pour plus de précision, j?ai utilisé des extraits de presse de l?époque, déclarations, témoignages, lettres, cancans, rumeurs, sténogrammes parlementaires, confessions, lois, décisions de tribunal, histoires, mémoires, paroles et tout ce que j'ai encore pu trouver dans les tiroirs : écharpes, gants, photos, mouchoirs, souvenirs, cartes, livres, affiches, rouge à lèvres, mascara, ballons, bonbons, papier et plume. »

Au commencement fut la petite brebis frisée Dolly, célèbre clone britannique, suivie de près des deux petites guenons américaines, clonées elles aussi d?après d?autres grands singes. Tout naturellement et dans la bonne tradition darwiniste, les recherches continuèrent dans la direction du clonage humain. Il est vrai que tous les pays étaient contre, votèrent des lois interdisant de copier l?être humain et de financer les recherches dans ce domaine, mais on ne pouvait plus arrêter les savants dans leur fièvre de la création et, d?ailleurs, on n?y arriva pas, surtout que celle-ci, la création, leur permettait de se sentir plus ou moins divins.
Un beau jour, ou plutôt une nuit, les agences de presse annoncèrent qu?un des laboratoires de clonage, Éden 2, avait mis au point la formule du clonage humain. Le seul problème des savants était qui cloner. Une star de cinéma? Un chanteur? Un homme politique? Un des leurs confrères? Ou peut-être un top-modèle ou un champion sportif.
Le parlement de l?État en question, réuni en session extraordinaire, dans une séance commune des deux Chambres, devait prendre une décision sur le premier clone à visage humain, car, selon le discours d?un leader de groupe parlementaire de l?opposition, « clonage oui, si les intérêts de la nation le demandent, mais pas dans notre dos! ».
Les premières prises de parole furent timides. Les parlementaires ne savaient pas trop ce qu?était le clonage, comment on le fait et ce qu?il en sort. Ils avaient bien entendu parler d?un procédée de multiplication, une sorte de photocopie biologique, mais le déroulement pratique des choses, ils n?en avaient pas la moindre idée.
Un jeune député d?un parti traditionnellement au pouvoir, propulsé par hasard, par un caprice de l?électorat, dans l?opposition, émit la suggestion d?appeler un expert. Comme le Parlement manquait d?experts en clonage, on invita le savant même qui, après des décennies de recherches, s?apprêtait à fabriquer des humains en série[1].
Il vint accompagné d?un savant plus petit, mais barbu, son assistent et à la fois son gendre. Celui-ci allait traduire au bénéfice de tous ce que le grand savant expliquait dans son langage de spécialité, auquel la plupart des parlementaires (à ne pas confondre avec la majorité parlementaire) ne comprenait pas grand? chose.
Le savant arriva au Parlement avec une grande cage, pleine de chatons. Il y en avait trente, identiques, gris avec de rayures noires dans le dos et des taches blanches et marron du côté droit, avec un ?il bleu et l?autre jaune, et la queue noire. Conformément aux preuves produites, les chatons étaient clonés d?après Sissi, la chatte d?une copine de la fille du savant, qui avait (la chatte, pas la copine) durant la période précédant le clonage, mis au monde quelque cent petits en moins de sept ans, étant considérée, dans le monde des félins, « mère lapine ». Les chatons ressemblaient très bien à Sissi, ils se ressemblaient aussi entre eux, mais les élus déclarèrent que tous les chats gris se ressemblent, considérant la démonstration non concluante.

Et maintenant, lisez le roman...





Salvantor - Web especializada en libros para el Kindle de Amazon. Rankings y comentarios sobre libros.
"Salvantor" participa en el Programa de Afiliados de Amazon EU, un programa de publicidad para afiliados diseñado para ofrecer a sitios web un modo de obtener comisiones por publicidad, publicitando e incluyendo enlaces a Amazon.es